Contenu

Quelles sont les raisons du découpage du PPRi en deux parties : amont et aval ?

 

Le découpage en 24 communes amont et 8 communes aval s’appuie tout d’abord sur un fonctionnement hydraulique différent du Calavon-Coulon, torrentiel à l’amont de la zone de Coustellet, et davantage « de plaine » à l’aval. Les outils de modélisation sont par conséquent différents. De plus, l’aléa s’avère plus complexe à modéliser sur les 8 communes aval, du fait de l’étendue de la zone inondable et de l’occupation importante des différents lits du cours d’eau. L’intégration du risque inondation dans les projets de territoire sur les communes aval est également plus complexe qu’à l’amont compte tenu d’une urbanisation plus importante et d’un champ d’inondation plus conséquent.