Contenu

Organisation d’une réunion par l’association D’CLIC dans l’agglomération avignonnaise

 

À la suite des réactions suscitées par l’organisation d’une réunion par l’association D’CLIC, la préfète de Vaucluse tient à apporter les précisions suivantes : la liberté de se réunir et la liberté d’exprimer des opinions constituent des droits garantis par la Constitution et par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Aucune réunion ne peut être interdite a priori, à moins qu’un risque de trouble à l’ordre public ne soit clairement avéré, ou s’il est établi avec certitude que des propos pénalement répréhensibles (par exemple incitant ouvertement à la haine, à la discrimination ou à l’apologie du terrorisme) vont être tenus. Dans ces conditions et à ce stade des informations disponibles, il n’est pas envisageable d’interdire de façon préventive l’organisation d’un tel évènement, sous peine de méconnaître gravement les principes fondamentaux de liberté de réunion et d’expression.