Contenu

Contrôle de l’activité des centres de sensibilisation à la sécurité routière (CSSR) par les services de l’État.

 

Dans une démarche volontaire ou imposée par la justice, les CSSR organisent des sessions de formation de deux jours pour permettre aux automobilistes de récupérer des droits à conduire. Ces CSSR font l’objet d’une vigilance accrue des services de l’État, tant pour le respect de leurs obligations administratives que pour le bon déroulement des stages.

 

 
 

Documents associés :