Contenu

Service National Universel (SNU)

 

Engagement fort du président de la République, le projet de Service National Universel (SNU) proposera aux jeunes Français, filles et garçons, un moment de cohésion visant à recréer le socle d’un creuset républicain et transmettre le goût de l’engagement.

Le SNU poursuit 3 objectifs :

  1. La cohésion sociale et territoriale ;
  2. La prise de conscience, par chaque génération, des enjeux de la défense et de la sécurité nationale ;
  3. Le développement de la culture de l’engagement.

Le groupe de travail chargé de réfléchir à la mise en œuvre du SNU a rendu un 1er rapport en mars 2018 à la suite duquel le Gouvernement a validé les grands principes d’architecture proposés, et notamment son organisation en deux phases distinctes :

· Une première phase obligatoire qui constituera l’aboutissement du parcours citoyen, débuté à l’école primaire et poursuivi au collège. Effectuée aux alentours de 16 ans, elle sera d’une durée d’un mois maximum et comportera une période d’hébergement collectif.

· Une seconde phase volontaire, pendant laquelle, chaque jeune sera encouragé, à poursuivre volontairement une période d’engagement d’une durée d’au moins trois mois, liée à la défense et la sécurité (engagement volontaire dans les armées, la police, la gendarmerie, les pompiers, la sécurité́ civile), à l’accompagnement des personnes, à la préservation du patrimoine ou de l’environnement ou encore au tutorat, sans que cette liste soit limitative.

***

Une consultation nationale

Le SNU est un projet collectif qui implique tous les publics. Dans un objectif de co-construction, le président de la République souhaite consulter l’ensemble des citoyens.

La consultation nationale comporte trois grands temps forts :

· Juillet- septembre : l’audition de l’ensemble des parties prenantes du projet (associations, parents d’élèves, syndicats, collectivités territoriales, parlementaires, entreprises, etc.) ;

· Septembre – octobre : des rencontres régionales avec la jeunesse en métropole et outremer ;

· Septembre – octobre : une étude qualitative (focus groupe) et un questionnaire en ligne.

A la suite de ce consultation nationale, le groupe de travail rendra un second rapport en fin d’année.