Contenu

Sécheresse

Par arrêté du 5 août 2020, le Préfet de Vaucluse, a étendu la situation d’alerte sécheresse aux bassins de l’Aygues, de l’Ouvèze et du Sud-Ouest-du-Mont-Ventoux. Les bassins du Lez, du Calavon et de la Nesque sont maintenus en alerte.

Le mois de juillet s’est caractérisé par un temps exceptionnellement sec, chaud et ensoleillé avec un pic de chaleur en toute fin de mois. Avec seulement 5 mm de pluie en moyenne sur le département, ce mois de juillet est un des 4 mois les plus secs enregistrés depuis 1988.

Les indicateurs hydrauliques confirment la poursuite de cette évolution défavorable observée depuis la mi-juin. On constate en particulier une baisse significative des débits sur les bassins de l’Aygues, de l’Ouvèze et du Sud-Ouest-du-Mont-Ventoux et l’augmentation des tronçons de rivières en assec.

Si aucune pénurie d’eau potable n’est à signaler, on observe toujours une baisse continue des nappes phréatiques, ainsi qu’une sécheresse exceptionnelle des sols.

Les prévisions météorologiques semblent confirmer la poursuite de ce temps chaud et sec.

En conséquence, le Préfet de Vaucluse, après consultation du comité départemental « Ressources en eau », a décidé d’étendre les mesures de restriction de l’usage de l’eau plaçant en situation d’ALERTE les secteurs de l’Aygues, de l’Ouvèze et du Sud-Ouest-du-Mont-Ventoux.

Les secteurs du Lez, du Calavon et de la Nesque sont maintenus en situation d’ALERTE. Les autres secteurs du département restent en situation de VIGILANCE.


Pour l’ensemble des secteurs placés en situation d’ALERTE, les mesures de restriction de l’usage de l’eau prévues dans l’arrêté-cadre sécheresse de Vaucluse portent sur :


• réduction de 20 % des prélèvements d’eau quel que soit l’usage. À partir de ce stade ainsi qu’aux stades suivants, le relevé des compteurs ou systèmes de comptage est effectué à une fréquence bimensuelle ;

• interdiction de prélever et d’irriguer de 9 h à 19 h, à l’exception de la micro-aspersion, goutte à goutte, de cultures en godets, semis et jeunes plantations ;

• interdiction d’arroser de 9 h à 19 h pour les espaces verts, les pelouses, les jardins potagers et d’agrément, les stades de sport et les golfs ;

• interdiction de laver les véhicules hors des stations de lavage, à l’exception des obligations réglementaires (véhicules sanitaires ou alimentaires), techniques (bétonnières…) et liées à la sécurité ;

• le lavage à grande eau des voiries, terrasses et façades est interdit. Le lavage sous pression est autorisé ;

• le remplissage des piscines et spas privés est interdit, seule la mise à niveau pour raisons sanitaires est autorisée. À l’exception de ceux à eau recyclée, les jeux d’eau sont interdits, sauf raison liée à la santé publique ;

• la fermeture des fontaines, sauf celles fonctionnant en circuit fermé, ou alimentées par une source.

En fonction de l’évolution de la situation, des mesures complémentaires pourront être prises rapidement.

Il est rappelé qu’en fonction de situations locales plus difficiles, les maires peuvent prendre des mesures plus contraignantes.

Le préfet fait appel à la vigilance et au civisme de chacun pour mettre en application ces mesures et réduire sa consommation d’eau.