Tour de France de l’égalité femmes/hommes

Contenu

Marina P.

 

Prénom
Marina P.

Service – missions
Circonscription de Sécurité Publique Cavaillon – Brigade de Sûreté Urbaine
Brigadier de Police, Officier de Police Judiciaire - missions investigation judiciaire

Ce qui vous y plaît

la recherche de la vérité,
la prise en compte des victimes
confronter un auteur aux éléments l’incriminant lorsqu’il nie,


Ce qui y est difficile
La lourdeur procédurale accumulée ces dernières années n’apportant selon moi pas grand chose au fond du dossier et à la manifestation de la vérité
La lourdeur administrative et le matériel qui ne suit plus
Jongler avec la vie de famille et avoir le souci d’assurer la protection de celle-ci vu le contexte actuel.
Etre parfois un poids dans une intervention pour les collègues masculins qui sont protecteurs envers nous et nous considèrent comme des cibles prioritaires en cas d’éventuelle réponse violente des délinquants.

Votre parcours avant ce poste ?
Petits boulots alors que j’étais étudiante (commerce, hôtellerie) ,
Ecole de police
Affectation sur Lyon, trois ans en sécurisation du palais de justice et trois ans en base technique divisionnaire pour la recherche de traces et indices.
Un an à la brigade de nuit en arrivant à Cavaillon en poste profilé OPJ

Pourquoi la fonction publique ?
La Fonction Publique n’était pas spécialement recherchée
J’avais besoin que ma vie ait un sens et être au service des autres et de mon pays (j’avais également tenté le concours MAISTRANCE)

Pourquoi le Ministère de l’Intérieur ?
Enfant j’étais un garçon manqué et étant également fille de Policier, j’ai grandi au sein de ce milieu.
Etant curieuse et aimant la recherche en général, je voulais apporter mon concours aux autres, avec les moyens à ma disposition et sans préjuger de ma personne.

Vos projets après ce poste ?
L’investigation en Police Judiciaire si l’occasion se présente, et voir peut-être en dehors de la Police si je trouve une utilité à l’autre ailleurs et qui soit également épanouissante.

Votre trait de caractère qui vous sert tous les jours au travail

La patience et l’écoute.

Ce que vous y avez appris, ce qui vous a enrichi personnellement ?

Que rien n’est tout blanc ni tout noir, chacun à sa propre vérité et est persuadé de celle-ci ; j’ai appris à faire en sorte que les gens se confrontent et se mettent à la place l’un de l’autre.

Timide de nature, cela m’oblige à aller au contact de l’autre, et évoluer ainsi au gré des rencontres et des expériences auxquelles j’ai été confrontée.

Je ne sais toujours pas parler le langage féminin et pour moi il n’est pas utile et même il serait dangereux de vouloir à tout pris sur un concept d’égalité homme/femme de s’astreindre à une parité homme/femme dans les services. Nous avons chacun nos qualités et nos défauts à tous les niveaux, le but du jeu c’est d’exploiter au mieux ces ressources pour l’efficacité du service rendu au public.
Je suis contre la féminisation des noms dans la Police qui est historiquement un métier d’homme, nous ne pouvons pas nier notre histoire, et je suis fière de dire Brigadier et pas Brigadière.