Communiqués

Contenu

Les services de l’État interviennent pour la protection animale à Courthézon et Monteux

 

Depuis 2014, des signalements ont été transmis régulièrement à la direction départementale de la protection des populations (DDPP) au sujet d’un éleveur situé à Courthezon, tant sur la conduite de son élevage que sur le bien-être de ses animaux.

La DDPP, qui a suivi de façon rapprochée cet éleveur faisant l’objet de différentes procédures administratives et pénales, a procédé vendredi matin 3 août au retrait des animaux présents sur les sites de Courthezon et Monteux conformément à l’article L.214-23 de code rural et de la pêche maritime.

La prise en charge des animaux retirés (36 bovins, 34 ovins et caprins) a été confiée à une association.

Cette intervention fait suite à une mise en demeure intervenue en mai, restée sans effet, enjoignant le propriétaire d’améliorer les conditions de détention de ses animaux afin de respecter les dispositions de l’article R. 214-17 du code rural.

Constatant la dégradation de la situation lors d’un nouveau contrôle inopiné le 1er août 2018, le Préfet de Vaucluse a décidé d’organiser en urgence cette opération administrative de retrait pour protéger ces animaux.

Compte tenu de l’état sanitaire de certains d’entre eux, il a été nécessaire de procéder à leur euthanasie.

L’ensemble de ces opérations de contrôle en amont et de retrait a nécessité une forte collaboration entre les services de la DDPP et les forces de gendarmerie, de police nationale et la police municipale de Courthezon.