Contenu

Le Vaucluse face aux épisodes cévenols - Que faire en cas d’inondation ?

 

Présentation du dispositif et des moyens de secours

 

Chaque année, et de plus en plus tôt, les 15 départements de l’arc méditerranée* connaissent des épisodes de pluies intenses pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique et urbaine : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en quelques heures.

Le début de l’automne est une période particulièrement propice au développement de pluies intenses et ce d’autant plus lorsqu’elle succède à une saison estivale particulièrement chaude et sèche comme cette année.

Situé au confluent du Rhône et de la Durance, balayé par le mistral, le Vaucluse est particulièrement exposé aux riques naturels. En effet, 90% des communes du Vaucluse sont exposées au risque inondation, qui peut être subit et dévastateur pour les cours d’eau torrentiels (crues récentes des bassins du Lez, de l’Aygues…), ou bien plus progressif mais tout aussi dangereux et dommageable du fait des hauteurs d’eau atteintes, des emprises inondées et de la durée de la submersion pour le Rhône et la Durance.

L’attractivité touristique du département, la pression démographique dont il est l’objet et son nécessaire développement territorial ont provoqué une concentration des enjeux dans les zones inondables.

Entretenir la mémoire des crues et former les concitoyens aux conduites à tenir en cas d’inondation est indispensable pour éviter des pertes de vies humaines.

C’est dans ce contexte que Bernard GONZALEZ, Préfet de Vaucluse, a lancé, mercredi 14 septembre 2016, la campagne "Pluie-Inondation, les 8 bons comportements en cas de pluies méditerranéennes intenses". Cette campagne a pour objectif de sensibiliser et développer une véritable culture du risque, pour que chacun, élus locaux et grand public, adopte les comportements qui sauvent, et d’améliorer la résilience des territoires.

Ainsi, par le biais du Plan Communal de Sauvegarde (PCS), les collectivités territoriales définissent comment assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien à la population au regard du risque connu. Ce PCS intègre et complète les plans d’Organisation de la Réponse de la Sécurité Civile (ORSEC) de protection générale des populations élaborés au niveau départemental par la préfecture.

Participant à cette campagne de communication, la commune de Vaison-la-Romaine, touchée par les inondations de 1992, a, sous l’égide de son maire, Jean-François PERILHOU, rappelé le bien-fondé d’un PCS, incitant les maires qui n’en disposent pas encore à s’en doter le plus rapidement possible.

C’est dans le nouveau centre de secours de Vaison-la-Romaine, inauguré en juin dernier, que Bernard GONZALEZ s’est vu présenter les moyens opérationnels dont disposent les pompiers pour intervenir efficacement sur le terrain : embarcation, 4X4… mais surtout des spécialistes des interventions en milieu aquatique. Le SDIS compte, en effet, 20 plongeurs et 80 sauveteurs aquatiques, engagés en soutien de leurs collègues des 53 casernes que compte notre département.

Pour clore cette matinée dédiée à la présentation du dispositif et des moyens de secours, l’accent a été mis sur les 8 comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses.

Ainsi, les acteurs de secours ont recommandé, en cas d’épisode de pluies intenses ou d’inondation, de :

  • s’informer et rester à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels,
  • ne pas prendre sa voiture et reporter ses déplacements,
  • se soucier des proches, voisins et personnes vulnérables,
  • s’éloigner des cours d’eau et ne pas stationner sur les berges ou sur les ponts,
  • ne pas sortir et s’abriter dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre, pour éviter un risque de foudre,
  • ne pas descendre dans les sous-sol mais se réfugier en hauteur dans les étages,
  • ne pas s’engager ni en voiture, ni à pied sur un pont submersible ou dans un passage souterrain : moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture,
  • ne pas aller chercher ses enfants à l’école.

    Un kit de communication rappelant ces 8 consignes (affiches et supports numériques) a été diffusé auprès de l’ensemble des maires du département.


Pour plus d’infos : www.developpement-durable.gouv.fr


*Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var et Vaucluse.