Contenu

L’alerte et les secours

 


Les précipitations, le niveau des nappes phréatiques et des cours d’eau et l’état hydrique des sols sont surveillés en permanence.
Des cartes de vigilance sont diffusées par les médias. Le niveau des crues est renseigné par des services téléphoniques et internet.
Les maires avertissent leurs administrés en cas d’alerte.


Des cartes de vigilance crues sont publiées quotidiennement

Parallèlement à Météo France qui publie ses cartes de vigilance, le Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI) et le réseau des services de prévisions des crues (SPC) assurent, au plan national, une veille hydro-météorologique 24h sur 24 sur les cours d’eau pour lesquels l’importance des enjeux (personnes et biens exposés au danger) justifie l’intervention de l’Etat et pour lesquels la prévision du risque d’inondation par débordement des cours d’eau est techniquement possible à un coût économiquement acceptable. Ils publient une carte de vigilance des crues à destination des gestionnaire de crises, médias et du public.

  (nouvelle fenetre)Les cartes de vigilance sont accessibles sur le site internet http://vigilance.meteofrance.com

En cas de vigilance orange ou rouge, un répondeur d’informations météorologiques est activé 24 h sur 24 : 05 67 22 95 00

La carte de vigilance météorologique est devenue le relais de la vigilance hydrologique.
Un pictogramme unique « Pluie-Inondation » constitue le point d’entrée unique vers l’information sur les risques liés aux fortes pluies et/ou aux inondations.
La couleur « pluie – inondation » attribuée au final pour chaque département est la plus sévère des 2 couleurs :

  • Critère « pluie » attribué par Météo-France.
  • Critère « crues » attribué par le réseau Schapi-SPC.

Un pictogramme unique « Inondation » permet de distinguer les cas d’inondations sans pluies fortes locales (cas possible sur le Rhône ou l’aval de la Durance).


Le service de prévision des crues (SPC) Grand Delta surveille en permanence la pluie, les écoulements des rivières

Le Bulletin du SPC Grand Delta est accessible à tous les citoyens sur : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr.
Il informe sur les crues du Rhône, de la Durance, de l’Aygues, du Lez, de la Sorgue, du Coulon et de l’Ouvèze.

Le règlement de surveillance de prévision et de transmission de l’information sur les crues du SPC (http://www.vigicrues.gouv.fr/ftp/RIC/RIC_SPC_GD_2013.pdf) contient un dispositif qui assure une alerte, par la préfecture, des communes, des services.
Dès que la montée des eaux observée ou prévue justifie une mise en vigilance hydrologique jaune ou supérieure, le préfet de Vaucluse avertit les maires qui sont chargés de procéder à l’alerte de leurs administrés (y compris établissements scolaires, établissements recevant du public, installations classées pour la protection de l’environnement), à leur mise en sécurité (évacuation préventive) et qui se doivent de déclencher, le cas échéant, les mesures du plan communal de sauvegarde.

  (nouvelle fenetre)Bulletin du Service de Prévision des Crues SPC du Grand Delta :

  • Rouge : risque de crue majeure. Menace directe et généralisée de la sécurité des personnes et des biens.
  • Orange : risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes.
  • Jaune : risque de crue ou de montée rapide des eaux n’entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d’activités saisonnières et/ou exposées.
  • Vert : pas de vigilance particulière requise.

Stations hydrologiques de surveillance :
Pour l’Ouvèze, Bédarrides, Roaix, Vaison-la-Romaine, Buis-les-Baronnies et Entrechaux.
Pour l’Aygues, station à Orange.
Pour le Lez à Bollène, pour le Rhône à Avignon.
Pour la Durance aval, Cavaillon, Mallemort et Pertuis.
Pour la Sorgue à Fontaine-de-Vaucluse.
Pour le Coulon-Calavon à Oppède, Apt, Saint Martin de Castillon et Oppedette.

L’organisation des secours

C’est le préfet qui décide de la mise en œuvre de l’organisation des secours prévue par le plan ORSEC Inondation (Organisation de Réponse de SEcurité Civile), loi du 13 août 2004 et décret n° 2005-1157 du 13 septembre 2005.

Au niveau communal, c’est le maire qui est responsable de l’organisation des secours (mise en œuvre de son Plan Communal de Sauvegarde (PCS), décret n°2005-1156 du 13 septembre 2005). La population est appelée à observer les consignes des autorités et à appliquer les bons réflexes appropriés au risque.