Actualités du préfet de Vaucluse

Inauguration de la première Maison de Services Au Public en Vaucluse

 

Vendredi 1er juillet 2016, Mérindol est devenu le premier village du département à se doter d’une Maison de Services Au Public. L’inauguration s’est déroulée au bureau de La Poste en présence de Bernard Gonzalez, Préfet de Vaucluse, de plusieurs parlementaires ainsi que Dominique Conca, Sous-Préfète d’Apt et Jacqueline Combe, Maire de Mérindol.

Créées pour répondre aux besoins des citoyens éloignés des opérateurs publics, notamment en zones rurales et périurbaines, les Maisons de Services Au Public offrent, dans un lieu unique, la possibilité aux usagers d’être accompagnés dans leurs démarches de la vie quotidienne : demande de prestations sociales ou accès à l’emploi, transports, énergie, prévention santé, accompagnement à l’entrepreneuriat, services postaux….

Ainsi, en plus des services de la banque postale, les habitants pourront bénéficier d’un accès gratuit aux services en ligne de Pôle Emploi, de la CARSAT, et de la MSA, en attendant ceux de la CAF et de la CPAM qui arriveront, eux, en fin d’année. Les usagers auront, en outre, à leur disposition sur place, un équipement numérique composé d’un ordinateur, d’une tablette, d’une imprimante et d’un scan.

Les Maisons de Services Au Public sont labellisées par le Préfet. Au préalable, les collectivités ou associations qui portent le projet doivent signer une convention locale avec les opérateurs nationaux et locaux de services publics de proximité. Pour leur labellisation, le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires a déterminé un cahier des charges qui garantit la qualité de services des Maisons, une ouverture hebdomadaire minimale de 24 heures et de bonnes conditions d’accueil des usagers.

La labellisation permet de bénéficier de financements de l’État et des opérateurs nationaux.
Jusqu’à présent, l’État subventionnait 25 % du budget de fonctionnement des Maisons, pour un montant de subvention qui s’échelonne de 10 000 à 17 500 euros.

Sept opérateurs nationaux* ont souhaité contribuer au financement des Maisons de services au public, en doublant la participation financière de l’État. Un accord national pour la création d’un Fonds de financement a été signé pour le déploiement de 1 000 Maisons de services au public d’ici fin 2016. Depuis le 1er janvier 2016, grâce à ce Fonds, doté de 20 millions d’euros pour trois ans, la prise en charge passe de 25 à 50 % du budget de fonctionnement, avec un plafond de subventions qui s’élève désormais à 35 000 euros.

Les Maisons de services au public portées par La Poste sont aussi financées pour moitié par le fonds de péréquation territoriale (mécanisme de redistribution des ressources entre collectivités territoriales qui vise à réduire les écarts de richesse et donc les inégalités entre les différentes collectivités territoriales).

*Groupe La Poste, Pôle Emploi, Caisse nationale d’allocations familiales, Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, Caisse centrale de la mutualité sociale agricole, Caisse nationale.

Avant la fin de l’année, 5 autres communes bénéficieront d’une Maison de Services au Public : Maubec, Mormoiron, Cucuron, Sablet et la Bastide-des-Jourdans.









 
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)