Contenu

EDITO : Tourisme et sécurité

 

Les attentats perpétrés en Angleterre les 22 mai et 3 juin derniers nous rappellent que la menace terroriste est plus que jamais d’actualité en Europe. En France, et plus particulièrement en Vaucluse, l’ensemble des services de l’État mais aussi des collectivités, se mobilisent pour renforcer et garantir la sécurité de nos concitoyens, au quotidien comme lors des manifestations exceptionnelles.

Régulièrement, je réunis les différents acteurs de la sécurité, services de l’Etat, collectivités, organisateurs d’événements, directeurs d’ERP (établissements recevant du public), afin que les bonnes pratiques se systématisent.

Dans la perspective de la saison estivale et de ses manifestations publiques, propres à l’amusement et à la détente, les citoyens, au même titre que les services de l’État, doivent conserver à l’esprit quelques principes simples qui, sans être anxiogènes, doivent pouvoir s’appliquer en toute situation.

  • chaque citoyen est acteur de sa sécurité. Ce principe, à l’origine évoqué dans le cadre de la sécurité civile, revêt plus que jamais une importance particulière dans le contexte actuel. Il appartient à chacun de se sentir concerné et de se former aux gestes et aux comportements qui sauvent ;
  • chaque citoyen doit demeurer vigilant, notamment en signalant aux forces de l’ordre tout événement ou comportement inhabituel, en particulier dans les lieux publics ;
  • chaque citoyen doit respecter les mesures de sécurité mises en place dans les établissements recevant du public (contrôle des sacs et bagages, palpations de sécurité, etc.).

La sécurité est l’affaire de tous, et pas seulement l’apanage des forces de l’ordre. C’est en se sentant concerné et investi d’une certaine responsabilité que chacun pourra, à son niveau, contribuer à la sécurité générale de notre territoire.

FOCUS : Publication d’un guide « Gérer la sûreté et la sécurité des événements et sites culturels »

Le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Culture et de la Communication ont publié en avril dernier un guide de recommandations sur le thème « Gérer la sûreté et la sécurité des événements et sites culturels », rédigé par le préfet Hubert Weigel. 
Ce guide de bonnes pratiques, destiné aux organisateurs d’événements culturels de toute nature, vise à renforcer les mesures de sûreté dont ils sont les garants, alors que va s’ouvrir la saison des festivals et des grandes manifestions artistiques et culturelles de l’été.
Fruit d’un travail collectif mené sous l’égide du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale, il s’est articulé autour de quatre groupes de travail constitués selon les types de lieux (lieux totalement clos, événements à l’air libre mais dans des lieux clos, événements avec emprise sur la voie publique, bâtiments patrimoniaux). Près d’une centaine de personnes a contribué à la rédaction de ce document, des services du ministère de l’Intérieur et du ministère de la Culture et de la Communication comme des organisations représentatives des professionnels. 
Ce guide pratique propose une méthode, des fiches techniques, un questionnaire d’auto-évaluation et des Vade-Mecum. Il permet de disposer d’outils précis tenant compte des spécificités des manifestations culturelles.
Ce document vient compléter les mesures prises par le ministère de la culture et de la communication pour renforcer la sécurité des festivals et de ses établissements publics. En effet, 73 emplois ont été créés en 2017 pour renforcer la sécurité des établissements publics nationaux culturels, qui bénéficient également de 14 M€ dont 5 M€ du fonds interministériel de prévention de la délinquance pour leur sécurisation. En 2017, le fonds d’urgence en faveur des salles de spectacles et des festivals créé au lendemain des événements du Bataclan sera renforcé de 4 M€ par l’Etat, pour un montant total depuis novembre 2015 de 18 M€.

Retour au sommaire de la lettre de l’État - mai 2017