Mis à jour le 02/07/2019

Contenu

Discours

 
 
 

DISCOURS DE M. LE PREFET CEREMONIE DE CLOTURE DU SNU – 27 JUIN 2019seul le prononcé fait foi

DISCOURS DE M. LE PREFET

CEREMONIE DE CLOTURE DU SNU – 27 JUIN 2019

seul le prononcé fait foi

Monsieur le Recteur,

Mesdames et Messieurs les parlementaires,

Mesdames et Messieurs les conseillers régionaux,

Mesdames et Messieurs les conseillers départementaux,

Mesdames et Messieurs les maires (Mme Guiou première adjointe au Maire de Carpentras),

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les anciens combattants,

Mesdames et Messieurs les chfes d’établissements,

Chers collègues,

Chers invités,

et surtout

M. le directeur du centre SNU de Carpentras et son équipe de direction,

Mesdames et Messieurs les tuteurs et cadres de compagnie,

Chers appelés/volontaires

C’est avec honneur et un grand plaisir que je m’adresse à vous aujourd’hui, afin de clôturer cette première expérimentation du Service National Universel en Vaucluse. Cette première phase fut le fruit d’un long travail, mais aussi, et surtout, la source de beaucoup d’émotions, des émotions que l’on retrouve dans la cérémonie d’aujourd’hui.

*

Chers volontaires du SNU en Vaucluse, c’est à vous que j’aimerais tout d’abord m’adresser, pour vous dire merci.

Merci d’avoir été volontaires pour cette première année de SNU, de vous être engagés et d’avoir joué le rôle de précurseurs dans vos départements respectifs.

Merci également pour votre courage : j’ai rencontré à la gare, lors de leur départ, vos camarades vauclusiens dont certains quittaient le département pour la première fois, avec un groupe de volontaires qu’ils ne connaissaient pas encore. J’ai rencontré certains d’entre vous également lors de votre arrivée dans le département. Vous êtes sortis de votre environnement immédiat pour vous confronter à l’autre et pour découvrir un autre territoire ; ce sont autant d’opportunités de vous construire, de forger votre identité.

Ces dernières semaines, vous avez grandi, et vous avez développé des compétences utiles pour les reste de votre vie, à la fois personnelle et professionnelle. Vous avez appris à vivre en collectivité, vous avez créé des liens nouveaux, et vous avez développé votre culture de l’engagement. Vous avez appris l’engagement civique, la solidarité, l’importance de la mémoire, les gestes de premier secours qui peuvent sauver une vie, le respect de l’environnement et des différences. Vous avez aussi découvert le département de Vaucluse, la richesse de son patrimoine, de sa culture et de sa nature.

Chers volontaires, vous avez également vécu des moments forts et symboliques, tels que la levée des couleurs, la cérémonie commémorant l’appel du 18 juin et la visite du Camp des Milles. En un mot, par delà vos différences, vous vous êtes approprié votre citoyenneté, du moins je l’espère.

*

Bien entendu, rien de ce cela n’aurait été possible sans le concours, que dis-je le travail sans relâche de tous les organisateurs de cette expérimentation du SNU. J’aimerais tous les remercier solennellement et sincèrement.

Je pense tout d’abord à l’équipe de direction du centre SNU, brillament menée par M. Rochat et ses adjoints M. Fort et M. Leyssard, que je remercie pour leur implication et leur engagement sans faille. Vous avez su porter ce projet de manière remarquable, de la logistique à la pédagogie, en surmontant tous les obstacles caractéristiques d’une phase d’expérimentation ; merci également aux tuteurs et aux cadres de compagie qui ont fourni un travail impressionant et un accompagnement exemplaire tout au long du séjour, et même auparavant durant leur formation ;

Je pense bien sûr aux nombreuses personnes et services qui se sont impliqués dans l’organisation en amont et la mise en oeuvre de cette phase pilote, et qui travaillent depuis maintenant plus d’un an à sa construction et à son bon déroulement :

  • Merci à tous les membres de l’équipe projet départementale interservices et interministérielle (le COPIL) :
          • Mme Basso, Sous Préfète chargée de Mission
          • Mme Carole Morelle (Secrétaire Générale DSDEN)
          • M. Alain Paillard et Mme Christine Maison (DDCS)
          • M. le Lt Colonel Aguerra (DMD)
          • Mme Caroline Callens (ARS)
          • M. le Capitaine Aroca (SDIS)
  • Madame la Première Adjointe à la ville de Carpentras (Mme Yvette Guiou), je tiens à vous remercier et à remercier la Ville de Carpentras, et ses services – le service des sports de la Ville (mise à disposition des équipements sportifs) et le service culturel de la Ville (mise à disposition de la salle Auzon pour représentation de théâtre) – pour avoir accueilli ce beau projet dans votre municipalité ;
  • Je remercie spécialement le lycée Victor HUGO et le CFA pour la logistique, les personnels techniques, le service de restauration et la mise à disposition de leurs salles ;
  • Merci également aux services de la Police, de la Gendarmerie, du SDIS, au DSNJ, au Directeur de l’ONAC, à la DREAL, à la DDT, et aux chambres consulaires pour leur soutien dans l’organisation de cette phase pilote du SNU ; je tiens également à remercier mes collègues des services de la préfecture, et notamment le Directeur de Cabinet et le BRECI, pour leur soutien à l’organisation du SNU et de cette cérémonie ;
  • Enfin, je remercie les agents de la SNCF qui se sont occupé de vos billets de train, opération quelque peu compliquée pour tant de personnes venant de tant de départements différents !

Outre l’aspect organisationnel et pédagogique du SNU, de nombreuses associations et structures ont participé à la conception et à la mise en oeuvre des modules auxquels vous avez pris part, chers volontaires du SNU, ces deux dernières semaines. Je les remercie sincèrement pour vous avoir permis de découvrir, apprendre, et comprendre divers aspects de la notion d’engagement :

  • Léo Lagrange Méditerranée (dispositif Démocratie et courage, égalité F/H et sexisme)
  • La Fondation du Camps des Milles (lieu mémoriel et de citoyenneté)
  • Les médecins et infirmiers du SDIS, de la CPAM et de l’ARS (bilan de santé)
  • L’OMS de Carpentras (animations sportives)
  • CODES Vaucluse et ses partenaires (Journée prévention santé)
  • ECF (initiation au code de la route)
  • L’Association Aviscène et ses comédiens (pièce de théâtre ’un bon petit soldat’)
  • PIJ de la ville de Carpentras et ses volontaires (présentation des différentes formes d’engagement)
  • Le CCFF 84 (protection des forêts et engagement)
  • Gendarmerie, Police Nationale et associations de sécurité civile (journée sécurité et gestes qui sauvent)
  • L’Association Jeux Jubil’
  • La Légion d’Honneur pour nous avoir prêté aujourd’hui ce drapeau que vous portez là

Enfin, j’aimerais remercier les associations et structures qui, dès le lancement du projet, ont manifesté leur souhait de s’engager mais que nous n’avons malheureusement pas pu associer au SNU pour la phase d’expérimentation ; ces réseaux d’éducation populaire, ces associations patriotiques, la Jeune Chambre de Commerce sont autant de structures avec lesquelles nous collaborerons sans aucun doute lors des prochaines années du SNU.

*

Au fond, Mesdames et Messieurs, cette cérémonie célèbre l’engagement – l’engagement des volontaires du SNU, l’engagement de l’ensemble des équipes qui ont rendu cette phase d’expérimentation possible.

C’est pourquoi nous avons voulu organiser une cérémonie solennelle comme celle-ci : pour marquer l’importance de cet engagement comme valeur républicaine essentielle. Elle montre que cette phase d’expérimentation du SNU fut le fruit d’un effort commun unique, et c’est cette solidarité et cet engagement que nous cherchons à honorer en vous remettant ces diplômes.

Vous savez mieux que moi, chers volontaires, que ces deux semaines, qui prendront fin demain, n’étaient que la première phase de votre parcours de citoyen engagé : vous avez encore devant vous une mission d’intérêt général et, si vous le souhaitez, un engagement de plusieurs mois d’ici vos 25 ans. Mais plus encore, j’espère que vous vous souviendrez des ces deux dernières semaines passées dans le Vaucluse comme des premiers pas d’une vie citoyenne responsable, engagée et solidaire.