Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

 

Dès le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passera de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.

 
Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h1er Juillet 2018

Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55 % de la mortalité routière).

Dès le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passera de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.

Ce dispositif permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

En quoi consiste cette mesure ?

À compter du 1er juillet 2018, elle réduira de 90 à 80 km/h les vitesses maximales autorisées sur les routes à double-sens, sans séparateur central. Une ligne blanche ou des zébras ne sont pas un séparateur central : la vitesse limite sera donc abaissée à 80 km/h sur ces routes. En revanche, les routes où les deux sens de circulation sont physiquement séparés par une ou deux glissières métalliques, en béton ou par un terre-plein de verdure n’entrent pas dans le champ de l’abaissement de la vitesse limite.

Les routes comportant deux voies affectées au même sens de circulation (exemple : créneau de dépassement) restent, quant à elles, limitées à 90 km/h (dans le sens du créneau de dépassement).

Est-ce que mes trajets vont être plus longs en roulant à 80 km/h ?

En roulant à 80 km/h plutôt qu’à 90 km/h, nous pourrions imaginer que notre temps de conduite sera considérablement rallongé. Or, on constate qu’il y a peu de différence dans le temps de trajet.

Quels sont les effets de la vitesse sur ma conduite ?

Les distances d’arrêt

La distance d’arrêt est égale au cumul de la distance parcourue pendant le temps de réaction et de la distance de freinage. Pour faire simple, plus la vitesse d’un véhicule est élevée, plus la distance d’arrêt sera grande. Avec ce changement de vitesse, la distance d’arrêt sera donc réduite, diminuant ainsi les risques de collisions.

Par exemple, à 80 km/h, je parcours 13 mètres de moins qu’à 90 km/h pour m’arrêter.

La violence du choc

En cas de freinage d’urgence, la vitesse à laquelle je roule peut tout changer, notamment sur la violence du choc.

La réduction du champ de vision

Plus la vitesse augmente, plus le champ visuel est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route.

A quelle vitesse rouler en Vaucluse à partir du 1er juillet 2018 ?

Les routes qui passeront de 90 à 80 km/h

Les routes à double sens sans séparateur central (glissières métalliques, en béton ou par un terre-plein qui peut accueillir de la verdure. Une ligne blanche, des zébras ne sont pas un séparateur central).

Exemples :

Si un panneau indique une vitesse limitée inférieure à 80 km/h (par exemple : 70 km/h à cause d’un virage), il faut respecter cette vitesse inférieure.

Les routes qui resteront à 90 km/h

Les tronçons de route comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation. Dans ce cas de figure, seule la double voie restera limitée à 90 km/h*, tandis qu’en face, la voie unique passera à 80 km/h. (*Sauf si présence d’un autre panneau indiquant une vitesse inférieure à 90km/h)

Exemples :

+ d’infos en ligne : http://www.lebureaudecom.fr/securiteroutiere/cp_emailing41_juin2018.html

Quels tronçons de route passent à 80 km/h en Vaucluse ?

Depuis le 1er juillet 2018, 13 radars sont reprogrammés à 80 km/h.

Voici la carte des réseaux routiers avec les modifications de vitesse maximale autorisées en Vaucluse :