Contenu

Appel à projets « QUARTIERS D’ÉTÉ 2022 ». Date limite de dépôt : 1er juin 2022

 

L’opération “quartiers d’été 2022” a pour ambition de constituer pour l’ensemble des habitants des 22 quartiers prioritaires de la politique de la ville du Vaucluse lors de la prochaine période estivale :

1) un temps de respiration, de divertissement et de découverte,
2) un temps de rencontres et de renforcement du lien social.

Chacune de ces deux grandes orientations nationales devra être déclinée en trois priorités transversales suivantes pour favoriser :

- les rencontres et activités inter quartiers,
- les activités soirs et week-ends,
- les activités d’une part mixtes, intergénérationnelles et d’autre part dédiées aux jeunes filles, aux femmes et aux familles.

En outre, une attention particulière devra être portée aux jeunes de 12 à 25 ans.

 

I - Contenus et périmètre des actions à présenter

Les actions présentées devront être articulées avec l’ensemble des dispositifs financés par ailleurs par l’Etat et les autres partenaires des contrats de ville dans ou hors des programmations 2022 validées (vacances apprenantes (écoles ouvertes, stages de réussite, colos apprenants), CLAS, REAAP, ASV, été culturel (DRAC), FIPD (préfecture), utilisation de l’abattement de la TFPB (bailleurs sociaux)….). Elles devront en outre dans la mesure du possible s’étendre sur l’ensemble de la période estivale dont le mois d’août y compris soirs et week-ends.

1) Se divertir

- Promouvoir le sport : le dispositif “quartiers d’été” doit constituer une opportunité pour proposer aux habitants dont les jeunes des QPV (et notamment aux jeunes filles et femmes) des activités physiques et sportives leur permettant de s’amuser, se dépenser en mobilisant le cas échéant l’ouverture en soirée et le week-end des équipements sportifs en lien avec les collectivités locales…Il pourra également s’agir de favoriser le dispositif “j’apprends à nager”pour prévenir les noyades des 6 à 12 ans qui vise à dispenser un savoir-nager en toute sécurité pendant les vacances scolaires, les week-ends ou lors des temps périscolaires. D’autres manifestations pourront être articulées avec les territoires labellisés Terre de Jeux 2024 dans la dynamique des Jeux Olympiques et Paralympiques qui se dérouleront en 2024.

- Favoriser l’accès à la culture : Musique, peinture, sculpture, danses, poésie, arts plastiques, cinéma, podcast, ateliers de fabrication, photographie, dessin, street art, concours d’éloquence, activités en lien avec la mémoire du quartier et de ses habitants, visite d’un opéra ou d’un théâtre, spectacle itinérant, prestation artistique éphémère, concerts, confection de boîtes à livres, soirée de contes, rencontre avec des auteurs et artistes, ateliers d’écriture et de lecture… Quartiers d’été doit être un moment de divertissement et d’éveil à toutes les formes d’expression de la culture pour les habitants des quartiers et notamment les jeunes en lien notamment avec les institutions culturelles (musées, médiathèques, MJC, bibliothèques et médiathèques…) dans ou hors les murs…Il s’agira également d’articuler les actions, lorsque c’est possible avec le dispositif “Eté culturel 2022” porté par le ministère de la Culture (DRAC) qui a pour objectif de permettre aux habitants des QPV de participer à des ateliers, des rencontres, des spectacles, des visites…et de favoriser l’attractivité des territoires prioritaires par un soutien important au tourisme local en valorisant leurs atouts.

2) voyager et élargir ses horizons

- Accompagner dans le départ en vacances en France et en Europe : parallèlement à l’appel à projets en cours ANCV/ANCT pour favoriser les départs des jeunes âgés de 16 à 25 ans dans le cadre de séjours autonomes en France ou en Europe, l’ANCV a un accord cadre avec la SNCF pour l’achat de billets de train à coûts réduits afin de permettre à des familles ou des jeunes de partir en vacances à prix réduits (aap.ancv@anct.gouv.fr).

3) apprendre, apprendre sur soi

- Développer l’esprit critique et citoyen des jeunes : apprendre en faisant, de manière ludique et en exerçant son esprit critique permet de développer la capacité à penser et à agir des jeunes. A cet égard, les activités de pédagogie active, de médiation scientifique, de développement de la pensée philosophique seront à favoriser pour accroître l’autonomie des jeunes.

- Soutenir la parentalité : notamment les familles monoparentales par un accompagnement dans leur parentalité approprié (écoute, café des parents…) et mais aussi en leur proposant des temps de respiration.

4) prendre soin de soi, des autres et de la nature

- Prendre soin de soi et des autres : les actions suivantes pourront être soutenues en lien avec les ateliers santé ville lorsqu’ils existent :
- renforcer l’accès aux soins,
- organiser des ateliers de prévention (notamment sur l’alimentation),
- encourager les échanges pour mieux prendre en compte la souffrance psycho-sociale,
- prévenir l’isolement et le glissement dans la dépendance des personnes âgées (ateliers mémoire, pratiques sportives…) en articulation si nécessaire avec la conférence des financeurs du conseil départemental,

- Prendre soin de la nature : les initiatives suivantes pourront être notamment proposées :
- sensibilisation à l’agriculture et la végétalisation urbaine (lien avec les quartiers fertiles et les jardins partagés lorsqu’ils existent),
- actions autour de l’économie circulaire, de la qualité de l’alimentation et des filières locales,
- sensibilisation à la biodiversité (comptages d’espèces, élaboration de nichoirs…), aux écogestes, au recyclage et aux économies d’énergie,
- mobilisation de jeunes des quartiers (services civiques…),
- sorties « nature » pour découvrir la biodiversité du quartier, des espaces agricoles et naturels environnant ou d’espaces naturels remarquables de proximité,
- participation à des chantiers de restauration d’infrastructures dans des sites naturels….

5) saisir des opportunités pour gagner en expérience

- Favoriser l’insertion professionnelle et l’entrepreneuriat : en lien avec les dispositifs existants (PAQTE, école de la 2ème chance, centre de formation des apprentis…), des rencontres avec des professionnels, des visites, des stages voire des jobs d’été en entreprises pourront être favorisés,

- Se former et acquérir des compétences structurantes pour soi et valorisables sur le marché du travail : notamment dans le domaine informatique en lien avec la fabrique numérique de territoire et les conseillers numériques ; les actions de découverte des outils informatiques, de formation sur les compétences numériques de base ou de formation à distance seront également encouragées,

- S’initier à la mobilité : des actions telles que « savoir rouler à vélo » ou d’apprentissage du code de la route voire du permis de conduire pourront être favorisées en lien avec une activité d’intérêt collectif effectuée par un jeune de 18 à 25 ans,

- Favoriser l’acquisition de qualifications : dans le domaine de l’animation (Bafa…) ou de la langue française…,

- Favoriser les activités inter-quartiers et/ou intergénérationnelles : la mobilisation des actions suivantes seront encouragées :
- les animations, activités et rencontres inter-quartiers (repas, ateliers de cuisine, jeux, concours, fêtes, compétitions sportives, expositions itinérantes…) notamment à l’occasion d’évènements nationaux ou internationaux (14 juillet, 12 août pour la fête de la jeunesse),
- autour des activités intergénérationnelles (mobilisation de services civiques pour des visites et des sorties conviviales, cafés gourmands en pieds d’immeubles pour les personnes âgées, initiation au numérique des personnes âgées par des jeunes, jeux, compétitions sportives ou culturelles, récits de vie…

6) favoriser le rapprochement population-institutions

- Renforcer les liens entre les habitants et les institutions : dans le cadre de la reconquête des quartiers prioritaires au détriment d’activités illicites ou de repli, la présence positive d’adultes bienveillants sera de nature à y contribuer ; à cet égard, les rencontres police-populations pourront être conduites ou reconduites ainsi que d’autres activités favorisant la rencontre entre les habitants dont les jeunes et les corps de métiers dédiés à la prévention, la sécurité et l’engagement citoyen (activités sportives et citoyennes, de prévention et de sécurité routière…).

II – Communication

Les porteurs de projet qui seront retenus dans le cadre du présent appel à projets s’engagent à :
- Mettre en place une politique de communication et d’information via, le cas échéant, leur site internet ou tous moyens efficaces pour faire connaître localement leurs programmations estivales (flyers, mobilisations des médias, campagne d’affichage…),
- Mentionner systématiquement le soutien du ministère de la ville par l’utilisation obligatoire des logos du ministère de la ville ainsi que celui des quartiers d’été 2022,
- Communiquer autant que faire se peut sur la plateforme https://acteurs.lagrandeequipe.fr

III – Modalités de dépôt des dossiers de demande de subvention et des bilans 2021

- La ou les demandes de subventions qui ne pourront pas être inférieures à 2 000 € devront être saisies sur l’imprimé normé « cerfa n° 12156-06 » accessible sur le site : https:/service-public.fr qui rend obligatoire la signature du contrat d’intégration républicain,

- Les actions devront comprendre en début de leur intitulé l’inscription « quartiers d’été »,

- Le(s) bilan(s) de l’année 2021 devront être saisis sur l’imprimé normé « cerfa n° 150059-02 compte-rendu ».

- Les demandes de subventions et les bilans devront être transmis par messagerie aux adresses suivantes :
- ddets-politique-ville@vaucluse.gouv.fr (tous projets),
- delegue.prefet.m.bollinger@gmail.com (les projets qui concernent Avignon et Le Pontet),
- delegue.prefet.j.aubry@gmail.com (les projets qui concernent Valréas, Orange, Bollène),
- deleguee.prefet.c.bouchet@gmail.com (les projets qui concernent Cavaillon, Isle-sur-la-Sorgue, Apt et Pertuis),
- denis.moron@vaucluse.gouv.fr (les projets qui concernent Carpentras, Sorgues et Monteux),
au plus tard le 1er juin 2022.

Les dossiers retenus devront faire l’objet d’une saisie sur la plate-forme DAUPHIN de l’ANCT selon les modalités qui seront détaillées à chaque porteur de projets.